J’aime ces instants où Sa parole est une caresse entre deux supplices délicieux. Moments doux où Elle s’enquiert de mon plaisir, de mon désir, de mon état..

Puis, selon ma réponse et selon Son humeur, Elle reprend l’ouvrage ou y renonce car Elle seule sait que ce que je désire n’est que le fruit de Sa volonté.

 

Publicités